Christiane DESROCHE

Dès 16 ans

Scan 07 septembre 2013ce petit recueil  comprend 10 nouvelles : une proie facile, la vie n’est pas simple, fatalité  ,la toubiba, l’épouse du caïd, les deux soeurs,  une épouse enfant, adèle ,un air de liberté, l’institutrice.

nous vivons dans un monde en pleine mutation. les migrations des populations sont nombreuses et viennent de tous les horizons.

il s’apparente à des histoires vécues. Pour les femmes qui adoptent volontairement ou pas , de vivre selon d’autres coutumes, leur destin sera-t-il heureux ou malheureux.

il comprend 53 pages et est commercialisé au prix de 7€ plus 3€ de frais de port et d’embllages. pour plus de renseinements me contacter par e-mail amitiés et bonne lecture

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                           A quant mon amour

            Douce candeur, tendre innocence, de nos premiers émois

            Jeunes, nous étions jeunes, avec la fraîcheur de nos cœurs d’enfants

            Un seul regard, un seul amour et déjà c’était pour la vie.

            Je ne connaissais rien de la passion et pourtant c’était le choc,

            Celui que l’on ne vit qu’une fois avec l’innocence de l’ amour,

            Celui qui nous unit à jamais et qui nous lie pour l’éternité.

            Mes douze ans ont chaviré, lorsque je me suis jetée dans tes bras,

            Toi tu me regardais muet mais tes yeux parlaient pour toi,

            Je ne m’étais pas encore rendue compte que je t’aimais, mais nous étions unis à jamais.

            Tes bras se sont refermés sur moi pendant que tu murmurais très ému,

            Fais tu toujours cela ou est ce la première fois ?

            Je n’ai pas pu répondre tellement mon cœur battait, mais nous nous étions compris

            Un seul regard, un seul espoir, un seul amour, un seul bonheur ;

            Avec quelques années de plus, nous nous sommes unis,

            Et déjà la pluie tombe sur le sol, alors que la guerre s’annonce.

            Je ne t’ai jamais oublié même si la vie cruelle nous a séparés

            J’attends encore ton retour même si le temps a passé,

            Et dans un dernier espoir mon cœur soupire ardemment, à quant  mon amour.

            Malgré mes cheveux blancs, mon âme ne vit que pour toi,

            Reviens, reviens mon amour, avant que l’éternité nous unisse à jamais,

            Reviens, reviens mon amour, mon espoir ma vie c’est toi jusqu’à la fin des temps.